crédits
Site du Bas-Rhin facebook
numéro vert
  • j'ai 15ans et j'en ai marre dePublié le : 20-06-2011

Question :j'ai 15ans et j'en ai marre de la vie, de ma vie j'ai un pere alcoolique et une mere qui comprend rien a mais probleme ou plutot qui s'y interrese pas j'ai beaucoup de mal a m'exprimer avec ma famille j'ai un blocage j'ai parler de sa a ma prof car elle avais remarquer que je n'etais pas bien a un de ses cours sa commence a me peser enormement.J'ai deja songer plusieur fois au suicide, je m'ouvre regulierement et j'ai un dégout quand je dois manger. je n'est qu'une envie que tous sa s'arrete mais je ne trouve pas de solution.Que faire ? dois je vraiment mettre fin a mes jours pour enfin en finir ??

Réponse :bonjour merci de votre reponce effectivement j'ai des amies qui m'aide et qui me change les idées il est vrai que avant d'en parler avéc cette prof mes amies n'étais pas au courant de la vie que je mène grâce a cette prof j'ai avance et j'en ai parler avéc les personnes avéc qui j'ai le plus de facilité a parler mes amis je continu également a parler avéc cette prof. Elle en a parler a l'infirmière scolaire qui m'avais convoquer mais j'arrivais pas a lui parler j'ai beaucoups de difficulté a en parler j'accorde pas ma confiance a tout le monde. Il est vrai aussi que cette prof ma déjà proposer de convoquer mes parents pour en parler mais j'ai refuser car cette solution pourrai aggraver encore plus la situation dans laquelle je vie. On m'a dit que l'assistente sociale du lycée va me convoquer et on verra bien ce qui se passera. Mon problème c'est que j'arrive pas a parler a quelqu'un d'autre que cette prof elle arrive a me mettre en confiance mais celle ci n'est pas encore au courant que je m'ouvre elle le saura cette semaine. Je manque de courage pour me suicider car une partie de moi ne veux pas que je le fasse. Je pense que en avoir parler avéc vous ma fais du bien et me permet de voir que d'autre personnes me soutiennent et essayent de trouvés une solution je vous remercie Bonjour, Dans ta question, tu reviens sur ta situation et tu en précises quelques points. Pourquoi penses-tu que cela aggraverait ta situation qu’une rencontre avec tes parents soit organisée? Cela pourrait peut-être leur permettre de leur faire prendre conscience que cela ne va pas et qu’ils devraient s’en occuper, que d’autres adultes extérieurs à la famille sont au courant de la situation et que c’est important qu’ils fassent leur possible pour améliorer les choses. Bien sûr, cela n’a pas la prétention de tout résoudre d’un coup de baguette magique mais cela peut aider à faire avancer la situation dans le bon sens. Comme tu l’évoques, il est important que tu aies un entourage bienveillant. Concernant ce que tu livres, ce que tu confies de ta situation, n’oublie pas de choisir tes interlocuteurs parmi ton entourage amical c'est-à-dire à qui tu accordes ta confiance. Ce n’est pas la peine de mettre tout le monde au courant de ce qui t’arrive et/ou de t’épancher dès que tu en as l’occasion. Il est aussi très important qu’il y est cet entourage d’adultes qui s’intéressent et s’occupent de toi. Comme tu l’exprimes, tu peux avoir ta professeur comme interlocuteur privilégié parce que tu as confiance en elle, qu’elle t’apparaît accessible et disponible mais les autres personnes dont tu parles peuvent aussi beaucoup t’aider du fait de leurs compétences. Ainsi l’infirmière scolaire et l’assistante sociale, toutes les deux dans leur domaine respectif (la santé et la vie sociale) peuvent te permettre d’avancer dans ta situation pour l’améliorer et te sentir mieux. Comme avec ta professeur à laquelle à présent tu sembles vouloir lui dire que tu te fais des blessures sur le corps, tu peux aussi choisir ton rythme pour confier, livrer à quelqu’un ce que tu veux bien dire. Tu n’es pas obligé de tout dire d’un coup, tu peux consulter ces professionnels à plusieurs reprises de façon régulière, leur expliquer les choses et ainsi décider de ce que tu vas leur dire par étapes successives. Ils sauront être à ton écoute. Pourquoi te fais-tu des scarifications ? Comme tu l’exprimes très bien, une partie de toi a beaucoup envie de vivre et de s’accrocher. Ton courage, c’est celui-là : celui de faire face et faire tout ce qui est en ton pouvoir pour aller mieux. Alors prends bien soin de toi et à bientôt sur www.pass-age.fr !! Bonjour, Dans ta question tu reviens sur les difficultés importantes que tu rencontres et tu exprimes la souffrance que tu ressens face à cela. Qu'en a dit la professeur à laquelle tu en as parlé? Ce serait une bonne chose que tu continues à lui parler, qu'elle puisse suivre l'évolution de ta situation et te donne des conseils car visiblement elle s'intéresse à toi. Une piste à exploiter serait qu'à partir de cette professeur, une rencontre s'organise entre tes parents et un responsable de ton établissement pour reprendre les choses avec tes parents et toi. Du fait de la présence de quelqu'un d'extérieur à la famille, ce type de rencontre peut permettre que les choses soient dites plus facilement et que chacun fasse de son mieux pour que la situation s'améliore. Tu pourrais aussi prendre contact avec une structure spécialisée comme un Point Accueil Ecoute pour les Jeunes dans laquelle tu pourras rencontrer un professionnel (psychologue) qui pourras t'aider à faire face à ce qui t'arrive. En étant ainsi accompagné, cela te permettrait de parler de ta souffrance, de t'en soulager un peu et de trouver des réponses aux questions que tu te poses. Dans ce que tu dis dans ta question, mettre fin à tes jours semble t'apparaître comme "La Solution" aux problèmes que tu rencontres, pour que tout ça s'arrête. Mais même s'il n'y a pas de solution miracle, il existe des possibilités d'être aidé et d'améliorer les choses en y faisant face. Comme tu sembles le faire, l'important pour le moment pour toi est de ne pas (ou plus) rester seul avec tes problèmes. Tu pourrais aussi appeler le 119 qui est un service téléphonique spécialisé dans les problèmes familiaux. As-tu un entourage amical (copains/copines, amis, etc) pour pouvoir parler de ce qui ne va pas, te confier mais aussi passer du temps pour penser à autre chose qu'à ce qui te fait souffrir? Ton père tente-t-il de s'occuper de son problème de consommation d'alcool? D'après toi, pourquoi ta mère ne s'intéresse-t-elle pas à toi? Tu pourras trouver les contacts d'aides psychologiques dans le Bas-Rhin dans la rubrique Santé>Besoin de parler sur notre site www.pass-age.fr. N'hésite pas à nous poser d'autres questions et à nous appeler au 0 800 747 800. Bon courage et à bientôt!!