crédits
Site du Bas-Rhin facebook
numéro vert
  • Point santéPublié le : 01-12-2014

Et si la nuit portait conseil ?

On dit souvent que le sommeil c’est la santé, mais que se cache-t-il véritablement derrière cette expression ? Camille, Céline, Louis et Céline, volontaires en service civique au Conseil Général du Bas-Rhin se sont penchés sur cette thématique dans ce dossier spécial.

Le sommeil est constitué de plusieurs stades :

  • le sommeil lent léger, c’est le stade le plus calme dans lequel on entre dans le sommeil.
  • le sommeil lent profond, c’est celui durant lequel on récupère le plus, on y enregistre et mémorise tout ce qu’on a vécu dans la journée.
  • le sommeil paradoxal est le plus actif, on y rêve, on y parle...
On décrit  les trois stades tout au long de la nuit : c’est ce qu’on appelle un cycle de sommeil. Par nuit, on observe en moyenne 5 cycles car on peut être court ou long dormeur.

La régulation du sommeil se fait en fonction de la lumière du soleil, selon le cycle circadien qui se compose d’un état de veille et d’un état de sommeil répartis sur 24h.     

A Strasbourg,  il existe une  équipe de recherche leader dans le monde,  qui travaille sur les mécanismes liés à la lumière (la couleur, la durée,…) chez l’homme (au Nouvel Hôpital Civil avec une équipe clinique) et chez l’animal (à l’esplanade avec une équipe CNRS) pour mieux comprendre les besoins en sommeil de chaque individus.

La régulation se fait aussi en fonction de la fatigue accumulée. Plus simplement : moins ta batterie de téléphone a chargé pendant la nuit, moins longtemps elle tiendra dans la journée. Il faudra donc la rebrancher plus rapidement que si elle avait eu une charge complète. C’est ce qu’on appelle avoir un manque ou une pression de sommeil.